Directeurs    Cliniciens    Services    Formation   Info   Administration    Contact 

 

TRAUMATYS offre des activités de formation continue en ligne sur le stress post-traumatique

selon les normes de l'OPQ (en ligne) :

 

bullet

DSM-5, diagnostics et aspects professionnels (OPQ - RA01006-14) (6 heures)

bullet

Modèles psychodynamiques et intégratifs (OPQ - RA01037-14) (12 heures)

                                                                                                                        ****

Stress post-traumatique :

DSM-5, diagnostics et aspects professionnels

En ligne (6 heures)  /  OPQ-numéro de reconnaissance : RA01006-14

Résumé de l’activité : La nomenclature de diagnostic psychologique a été révisée en 2013 par l’American Psychiatric  Association, produisant le Diagnostic and Statistical Manual for Mental Disorders – 5th Edition : DSM-5. Au Québec, les professionnels de la santé mentale emploie usuellement le DSM pour établir un diagnostic psychologique. Quoiqu’il ne soit pas encore traduit officiellement en français, le DSM-5 offre de franches améliorations diagnostiques quant au stress post-traumatique, dont de nouveaux symptômes pour l’état de stress post-traumatique ou ÉSPT.

Le stress post-traumatique est un phénomène clinique complexe. Comme les réactions à tout événement traumatique peuvent être dorénavant répertoriées à l’aide de diverses catégories diagnostiques, son évaluation fait appel à des compétences approfondies et spécialisées, telles que développées par TRAUMATYS depuis 1991. Cette activité de formation continue permet de se spécialiser dans les impressions diagnostiques différentielles liées au stress post-traumatique. Durant les cinq premières heures, Dr Brunet identifiera d'abord les différences majeures entre le DSM-IV et le DSM-5. Par la suite, il détaillera la nomenclature du DSM-5 quant à la nouvelle catégorie des ''troubles liés à un traumatisme ou à un stresseur'', avec un attention particulière à l'ÉSPT. Des améliorations évidentes ont été ajoutées. Avec le DSM-IV, nous ne pouvions poser aucun diagnostic lié au stress post-traumatique si le nombre de symptômes post-traumatiques était insuffisant par regroupement, et une nouvelle catégorie a été ajoutée au DSM-5 à cet effet. Enfin, Dr Brunet abordera également la nomenclature du CIM-10 concernant le stress post-traumatique, focalisant sur la modification durable de la personnalité après une expérience de catastrophe, catégorie diagnostique exclue du DSM-5. Le contenu est agrémenté d’exemples cliniques et de fichiers électroniques supportant la rédaction de rapports d’évaluation complets en stress post-traumatique (ces documents seront fournis aux participants).

Danièle Lapointe expliquera les différents formulaires d’information et de consentement utilisés à TRAUMATYS (limites de la confidentialité, communications aux tierces parties, consentement de divulgation d'informations confidentielles, conséquences des sessions manquées, etc.). Elle présentera les fichiers d’évaluation et de rapport d'évaluation, ainsi que ceux se rapportant aux rapports d'évolution et à l'évaluation post-thérapie. Elle discutera des stratégies d’interventions face aux risques suicidaire et homicidaire, ainsi qu'aux comportements dommageables (risques potentiellement associés à un ÉSPT). Ces formulaires sous forme électronique seront envoyés par courriel aux participants. Notez que la tenue de dossier a été évaluée comme étant excellente par un psychologue du comité de déontologie de l’OPQ.

Cette formation s’applique à la clientèle adulte.

Au tout début de cette formation, quelques mots de bienvenue seront offerts par Dr Louise Gaston, fondatrice et directrice de TRAUMATYS, si possible via une communication électronique de type audio-visuel. Le directeur administratif (Dr Serge Dupont) et la directrice clinique (Mme Danièle Lapointe) se présenteront très brièvement, ainsi que la directrice adjointe (Mme Lucie Lamarche) de TRAUMATYS.

Cette activité de formation continue est la 1ère des 12activités offertes par TRAUMATYS. Chacune peut être suivie séparément. Avoir participé aux 12 activités de formation continue et à 30 heures de supervision spécialisée en stress post-traumatique mène à l’obtention d’une attestation de réussite de la « Formation avancée en stress post-traumatique », ce qui peut mener à recevoir des références et un soutien administratif de TRAUMATYS.

Stress post-traumatique : DSM-5 et diagnostics différentiels  (5 heures) :

bullet

Identification des différences majeures entre les DSM-IV et DSM-5

bullet

Présentation en détails de la nouvelle catégorie diagnostique du DSM-5 portant sur les troubles liés à un traumatisme ou à un stresseur :

bullet

État de stress post-traumatique (ÉSPT)

bullet

Trouble de stress aigu

bullet

Troubles de l’adaptation

bullet

Trouble lié à un traumatisme ou à un stresseur, autrement spécifié

(DSM-5, American Psychiatric Association, 2013)

bullet

Révision de la réaction à un facteur de stress important et des troubles de l’adaptation

           (CIM-10, Troubles mentaux et troubles du comportement)

Formateur : Brunet, Alain, Ph.D., psychologue, professeur, Département de psychiatrie, Université McGill

Présentation du formateur : À titre de psychologue clinicien et de professeur, Dr Brunet étudie l'impact des événements traumatiques depuis plus de 20 ans, en concentrant ses efforts sur les facteurs qui augmentent le risque d'avoir un ÉSPT ainsi que sur le développement de traitements efficaces, tels que l'intervention précoce ou le blocage de la reconsolidation. Parmi divers instruments d’évaluation de l’ÉSPT, Dr Brunet a validé la traduction française du CAPS, une entrevue structurée permettant de diagnostiquer l'ÉSPT de manière systématique selon le DSM-V. Enfin, Dr Brunet est un rédacteur du Journal of Traumatic Stress et l’ancien vice-président de la International Society for Traumatic Stress Studies.

Stress post-traumatique : rapports et aspects professionnels (1 heure) :

bullet

Étude d’un fichier de grille d'évaluation selon le DSM-5

bullet

Présentation d’un fichier de base pour rédiger un rapport d'évaluation (DSM-5), avec exemples cliniques

bullet

Explication des formulaires de consentement

bullet

Présentation d’un formulaire de gestion des sessions manquées

bullet

Instructions quant aux rapports d’évolution requis par des tierces parties payantes, avec exemples cliniques (ces documents sont ceux employés à TRAUMATYS)

bullet

Révision des stratégies d’intervention en cas de crise suicidaire ou homicidaire

bullet

Révision du protocole d'analyse des comportements dommageables de Linehan en cas de comportements à risque ou auto-destructifs

Co-formateur : Lapointe, Danièle, psychologue, directrice clinique de TRAUMATYS

Présentation du co-formateur : Danièle Lapointe, psychologue, est la directrice clinique de Traumatys. Complétant son doctorat à l’Université Laval, elle y enseigne ainsi qu’à l’Université de Montréal et à l’Université de Chicoutimi. Elle a offert diverses formations et publié des articles scientifiques. Sa thèse de doctorat porte sur l’étude de la résilience dans les cas d’inceste, mettant en lumière la théorie de l’attachement de Bowlby. Depuis qu’elle a été formée par Dr Louise Gaston en stress post-traumatique de 2004 à 2006, elle œuvre en tant que clinicienne, superviseure et formatrice à TRAUMATYS.

Objectifs :

bullet

Identifier les  différentes catégories diagnostiques liées au stress post-traumatique ou  à  un stresseur, selon le DSM-5

bullet

Reconnaître cliniquement les symptômes d’ÉSPT et appliquer les critères diagnostiques de l’ÉSPT, selon le DSM-5

bullet

Rédiger un rapport d’évaluation quant à une impression diagnostique d’ÉSPT ou autres troubles associés, selon le DSM-5

bullet

Compléter une évaluation en stress post-traumatique à l’aide de formulaires déontologiques et cliniques d’appoint

Pré-requis : Selon votre jugement professionnel

Dispensateur : Services psychologiques TRAUMATYS Inc.

Modèle d’intervention et théorique : N/A

Attestation : Une attestation de participation est fournie à la fin de la formation

Information & inscription

 *****

  Stress post-traumatique :

Modèles psychodynamiques et intégratifs

En ligne (12 heures)  /  OPQ-numéro de reconnaissance : RA01037-14

Résumé de l’activité : La survenue d’un événement traumatique implique toutes les dimensions d’un être humain. Si l’ÉSPT se produit, des mécanismes de défense primaires et des représentations internes conflictuelles sont fortement activés. Ainsi, l'hypervigilance est souvent due à la projection d'une colère intolérable ; au moment propice, interpréter empathiquement l'immense colère de la personne en favorise l’intégration à la structure psychologique, et l'hypervigilance disparaît.

Cette formation aborde d'abord le modèle dynamique d’Horowitz (1974, 1986, 2001), un pionnier du stress post-traumatique, par lequel Dr Gaston, fondatrice de TRAUMATYS, fut formée pendant deux années post-doctorales. Ce modèle est basé sur une synthèse de diverses approches psychodynamiques et la théorie de l’information. Des essais cliniques ont démontré l’efficacité de cette psychothérapie brève auprès de personnes ayant un ÉSPT, fonctionnelles et sans co-morbidité  (Brom et al., 1988; Horowitz et al., 1986). Néanmoins, seulement 1 sur 20 se présentant à la clinque d’Horowitz à l'University of California in San Francisco reçoit cette thérapie dynamique brève car les 19 autres ont des caractéristiques pouvant mener à une déstabilisation indue lors de la révision expérientielle de l'événement traumatique.

Afin de répondre aux besoins de toutes les personnes se présentant à TRAUMATYS, Gaston (1995) a développé un modèle intégratif de psychothérapie pour l’ÉSPT, à partir de celui d’Horowitz. Gaston y a intégré des ajouts neurobiologiques, comportementaux, cognitifs et humanistes. Les modalités et la durée de la psychothérapie ont aussi été modifiées, surtout que la psychothérapie à long-terme (un an) produit un ‘effect size’ de 1.8 en comparaison aux thérapies brèves selon une méta-analyse (Shedler, 2010). Le modèle intégratif de Gaston vise à aider toute personne présentant un ÉSPT, ayant de la co-morbidité et des limitations fonctionnelles.

Depuis 1991, des milliers de personnes ayant un ÉSPT ont été soignées selon le modèle intégratif de Gaston à TRAUMATYS. Une étude indépendante de 100 dossiers de TRAUMATYS (comportant des évaluations pré et post-traitement à l’aide de l’entrevue diagnostique du Structured Clinical Interview for DSM-IV - PTSD Section (SCID)), par l’équipe du Dr. Brunet de l’Université McGill, a montré que le modèle intégratif de Gaston a mené à 96 % de rémission de l’ÉSPT (48 % complète et 48 % partielle) chez des personnes ayant un ÉSPT sévère, de la comorbidité et des limitations fonctionnelles. La durée de la psychothérapie fut déterminée au fil du temps, selon les symptômes et les limitations présentés. Il n’y a presque jamais d’abandon de la psychothérapie à TRAUMATYS.

En comparaison, une rare large étude contrôlée (n = 277) (Schnurr et al., 2007) a inclus des personnes ayant à la fois un ÉSPT et un trouble co-morbide. Les résultats ont indiqué que la différence entre les groupes de traitement par exposition prolongée (EP) ou focalisation sur le présent était faible. Le taux de rémission de l'ÉSPT était de 56 % chez les sujets traités par EP. Cependant, comme 38 % des sujets avaient déjà abandonné l'EP avant la fin de la thérapie, les taux réels de rémission tombe à 24 % pour une rémission partielle et à 9 % pour une rémission complète.

AUprès de personnes soignées à TRAUMATYS, une étude de neuroimagerie (Dickie et al., 2011), utilisant la résonnance magnétique fonctionnelle (fMRI), a montré que les changements de l'ÉSPT sévère est associée aux changements de l’activité de centres neurologiques majeurs impliqués dans l'ÉSPT : (1) l’amygdale (mémoire conditionnelle, anxiété, peur, colère) ; (2) l’hippocampe (mémoire non-émotionnelle, mise en perspective, intégration d'informations complexes) ; et (3) le cortex pré-frontal cingulaire antérieur (modulation des affects et des comportements). À l’aide de l’entrevue diagnostique Clinician's Administered PTSD Interview (CAPS), cette étude a aussi révélé que, chez les 18 sujets participant à la relance 6 à 9 mois après le début de la psychothérapie (toujours en cours pour certains), le taux de rémission de l’ÉSPT était déjà à 65 %.

Cette activité de formation continue est la 2ième des 12 activités offertes par TRAUMATYS. Chacune peut être suivie séparément. Participer aux 12 activités de formation continue et à 30 heures de supervision spécialisée en stress post-traumatique mène l’obtention d’une attestation de réussite de la « Formation avancée en stress post-traumatique », ce qui peut mener à recevoir des références et un soutien administratif de TRAUMATYS.

Stress post-traumatique : modèles dynamique et intégratif (contenu) :

bullet

Modèles dynamiques
bullet

Les limites des modèles dynamiques quant à l’ÉSPT

bullet

Les concepts essentiels de ces modèles pour comprendre l’ÉSPT

bullet

Les approches dynamiques de base quant à l’ÉSPT

bullet

Le modèle théorique d'Horowitz :

bullet

La thérapie dynamique brève d’Horowitz :
bullet

les phases

bullet

les interventions

bullet

les ajustements selon divers styles de personnalité

bullet

les limites de ce modèle

bullet

 L'efficacité de la thérapie dynamique brève d'Horowitz pour l'ÉSPT

bullet

Stress post-traumatique : modèle intégratif 
bullet

Contexte du développement du modèle intégratif de Gaston pour traiter l’ÉSPT

bullet

L’approche intégrative de Gaston : ses phases, et leurs buts, ainsi que ses interventions

bullet

L’applicabilité à la population générale d’ÉSPT de l’approche intégrative de Gaston

bullet

L’efficacité empirique de l’approche intégrative de Gaston

bullet

Les éléments essentiels d’une psychothérapie pour l’ÉSPT quant à l’alliance, le transfert et le contre-transfert

bullet

Les facteurs cliniques à considérer

bullet

La considération des aspects neurobiologiques dans le choix des techniques

bullet

Les conditions nécessaires pour réviser expérientiellement un événement traumatique

bullet

Les contre-indications d’une révision expérientielle

bullet

Les  décisions cliniques à considérer :
bullet

Traiter l’ÉSPT directement ou d’abord la co-morbidité

bullet

Traiter l’ÉSPT directement ou d’abord les stresseurs concomitants

bullet

Comment procéder si l’ÉSPT est basé sur la colère

bullet

Le pronostic psychothérapeutique de l’ÉSPT
bullet

Les facteurs de prédiction et de maintien de l’ÉSPT à considérer

bullet

Les pronostics raisonnables selon les facteurs de prédiction associés à l’ÉSPT

bullet

La fréquence des sessions selon les besoins présentés

 

 Stress post-traumatique : modèles dynamique et  intégratif (textes d'appui) :

bullet

Modèle psychodynamique d’Horowitz

bullet

L'intégration thérapeutique pour l'ÉSPT (Gaston, 2014), version française  (fourni à la formation)

bullet

Integrating Treatments for PTSD (Gaston, 2014) (fourni à la formation si demandé à l'avance)

bullet

Stress-Response Syndromes (Horowitz, 1976, 1984, 2001)

bullet

Brief Psychotherapy of Stress Response Syndromes (Horowitz & Kaltreider, 1979)

bullet

Stress Response Syndromes : Character Style and Dynamic Psychotherapy (Horowitz, 1974)

bullet

Treatment Manual – Brief Therapy of Stress Response Syndromes (Horowitz, 1986) (fourni à la formation)

bullet

Modèle intégratif de Gaston (1995)

bullet

L'intégration thérapeutique pour l'ÉSPT (Gaston, 2014)

bullet

Integrating Treatments for PTSD (Gaston, 2014)

bullet

Thérapies dynamiques pour les Désordres de Stress Post-Traumatiques (Gaston, 1995), traduction française (fourni à la formation)

bullet

Dynamic Therapies for PTSD (Gaston, 1995) (fourni à la formation si demandé à l'avance)

Formateur : Lapointe, Danièle, psychologue, directrice clinique de TRAUMATYS

Présentation du formateur : Danièle Lapointe, psychologue, est la directrice clinique de TRAUMATYS. Complétant son doctorat à l’Université Laval, elle y enseigne ainsi qu’à l’Université de Montréal et à l’Université de Chicoutimi. Elle a offert diverses formations et publié des articles scientifiques. Sa thèse de doctorat porte sur l’étude de la résilience dans les cas d’inceste, mettant en lumière la théorie de l’attachement de Bowlby. Depuis qu’elle a été formée par Dre Louise Gaston en stress post-traumatique de 2004 à 2006, elle œuvre en tant que clinicienne, superviseure et formatrice à TRAUMATYS

Objectifs :

bullet

Reconnaître les enjeux psychodynamiques de l'ÉSPT

bullet

Décrire le modèle psychodynamique d’Horowitz de l'ÉSPT

bullet

Identifier les différentes interventions pour l'ÉSPT

bullet

Intégrer les composantes psychodynamiques, cognitives, comportementales et humanistes pour l'ÉSPT

Pré-requis : Selon votre jugement professionnel

Dispensateur : Services psychologiques TRAUMATYS Inc.

Modèles d’intervention et théoriques : Psychodynamique, béhavioral, cognitif, humaniste et neurobiologique

Attestation : Une attestation de participation est fournie à la fin de la formation

Information & inscription

 

Directeurs    Cliniciens    Services    Formation   Info   Administration    Contact 

TRAUMATYS : (514) 272-3326 ou info@traumatys.ca

TRAUMATYS